Gustave William Lemaire
(1848- après 1920)
Photographe des châteaux de France


« Les châteaux d'un pays ne constituent pas seulement une partie de son patrimoine artistique : ils sont aussi le reflet et le témoignage vivant de son histoire » (Hector Saint-Sauveur in Châteaux de France extérieurs et intérieurs, vol. 1, 1912).



Eléments biographiques
On sait qu'il est né en Angleterre, à Londres, dans un milieu aisé semble-t-il : son père est cependant instituteur et sa mère rentière. Installé à Vineuil, dans le Loir-et-Cher, entre les années 1881 et 1921, il y est propriétaire d'une exploitation agricole qui jouxte « Le Tertre », la propriété familiale.

La maison est située dans un village au coeur du Val de Loire, proche de Chambord, Cheverny et Blois. La famille est composée de son épouse Augustine et de leurs fils René Daniel (1881-1974) et Robert Auguste (1884-date inconnue). Entre 1900 et 1921, il photographie un nombre conséquent de châteaux en France : architecture extérieure et mobilier, scènes de la vie quotidienne, chasse à courre. Châtelains, gens de maison, jardiniers et palefreniers posent pour « l'amateur ».

Mais est-ce vraiment un « amateur »..? Cette étonnante production et la qualité de celle-ci laissent en effet penser que Lemaire a pu notamment être le fournisseur d'un éditeur de cartes postales, dont la diffusion est alors considérable. L'ensemble photographique ainsi constitué est un témoignage précieux des lieux de vie des aristocrates et de la grande bourgeoisie à la Belle Epoque : Lemaire documente les salons mais aussi les communs. Dans ce décor, le temps est comme suspendu, les « modèles » du photographe sont figés dans leurs poses.

Architecture des jardins, décoration intérieure, monuments classés mais aussi tenues vestimentaires et exposition des codes sociaux et des marqueurs de la société bourgeoise (comme l'irruption de l'automobile), telle est la richesse de ce corpus photographique.




Son activité de photographe
A partir de 1880, il est correspondant de la revue L'Illustration. Vers 1881, il installe un studio de photographie à Vineuil. Ses photographies seront éditées dans des ouvrages ou sous forme de cartes postales à destination des châtelains, ceux-ci utilisant les tirages pour la promotion de leur château.

Le fonds Lemaire à la Médiathèque de l'architecture et du patrimoine



Le fonds est constitué de six mille quatre-cent quatre-vingt quatorze plaques de verre au gélatino-bromure, essentiellement au format 18 x 24 cm et de quatre cent vingt tirages au format 18 x 22 cm. Les photographies s'inscrivent dans la période 1890-1925. Ce fonds a été acheté par l'Etat en mars 1986 en vente publique à Chartres.


Sources et orientation bibliographiques
  • Châteaux de France anciens et modernes. Intérieurs et extérieurs [textes Hector Saint-Sauveur], clichés de G.W. Lemaire, Paris, Librairie générale de l'architecture et des arts décoratifs, Ch. Massin Editeur, 1912.
  • Les beaux châteaux de France in La Vie à la campagne, n°183, mai 1914 [photographies de G.W. Lemaire].
  • Archives départementales du Loir-et-Cher.

Exposition
  • Photographies au jardin 1851-1987 [exposition collective], Jas Hennessy et Cie, Cognac, 1er juin-31 août 2012, Maison Moët et Chandon, Epernay, 2 juin-31 août 2012

Carte de répartition des photographies de Lemaire dans l'Atlas des Patrimoines


Sommaire :
Accès aux images : les séries en ligne




 Crédits



 Interrogation des Archives Photographiques dans la base Mémoire

 Interrogation de toute la base Mémoire