Le département des archives et de la bibliothèque





Les fonds du département des archives et de la bibliothèque sont issus de l'activité du service du Patrimoine au ministère de la Culture et de la Communication (Monuments historiques, Espaces protégés, Archéologie, Ethnologie, Inventaire). Leur origine remonte à la création de la Commission et du service des Monuments historiques dans les années 1830.



1. Les archives


La MAP collecte, traite et communique l'ensemble des archives intermédiaires du service du Patrimoine. On y trouve des documents relatifs à l'histoire des services des Monuments historiques et de l'Archéologie (organisation, personnel, réglementation, périodes de guerre), mais aussi des dossiers administratifs, techniques et scientifiques sur :
la protection et la restauration des édifices, des jardins et des objets mobiliers,
la mise en place et le suivi des espaces protégés (abords, secteurs sauvegardés, zone de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager, aire de valorisation de l'architecture et du patrimoine),
les dossiers des sites archéologiques et rapports de fouilles.


La MAP conserve les avis et rapports de l'inspection générale des Monuments historiques depuis 1831 et les archives de la Commission des Monuments historiques depuis 1837. Les procès-verbaux de la commission pour la période 1848 à 1950 sont publiés en ligne.


La MAP recueille les archives des architectes en chef des Monuments historiques indispensables à la connaissance des restaurations effectuées sur les édifices protégés. Elle mène une politique d'incitation au don d'archives privées d'entreprises du patrimoine et de restaurateurs. Au fil du temps, les collections se sont enrichies d'autres archives privées provenant de personnalités marquantes de l'administration, comme Paul Léon, ou de savants tels que Camille Enlart, Jean Lafond ou Jean Hubert.



2. Les plans et documents graphiques


La MAP conserve 170 000 plans, dont 44 000 aquarellés : relevés et projets dressés par des architectes ou plans établis par des entrepreneurs à l'occasion des restaurations sur les monuments historiques. Datant pour les plus anciens des années 1830, ils constituent une documentation irremplaçable sur les édifices protégés français. La majorité des plans suit un classement géographique par département, commune et édifice : cote 0082/N° de département.

Certains fonds d'architectes en chef des Monuments historiques sont conservés à part : Paul Abadie, Victor Ruprich-Robert, Anatole de Baudot, Albert Ballu et Edmond Duthoit (relevés de leur mission en Algérie), plus récemment Jean-Camille Formigé, Yves-Marie Froidevaux, Pierre Prunet, Yves Boiret et Jean-Gabriel Mortamet.

La MAP conserve également l'essentiel des archives d'Eugène Viollet-le-Duc.



Des fonds de gravures et de dessins complètent les collections : dessins de Michel Dorigny pour le château de Vincennes, carnets de croquis de Jules Tillet et de Jean Trouvelot, ou encore dessins de la maison d'orfèvrerie Poussièlgue-Rusand.



L'art du vitrail, essentiel dans les édifices religieux français, est documenté par des fonds importants de relevés (travaux de Steinheil et de Coffetier, Sainte-Chapelle de Paris), de cartons de restauration ou de création (Maison Gérente, commandes des Monuments historiques) ou encore de photomontages réalisés durant les deux guerres mondiales à l'occasion des déposes.




3. La bibliothèque


Elle se compose de 56 000 ouvrages, dont la plus grande part traite du patrimoine et de l'histoire de l'architecture en France et à l'étranger, ainsi que de la photographie, de l'archéologie et des beaux-arts en général : peinture, sculpture, objets d'art, mobilier, vitrail, art du jardin. Les ouvrages les plus anciens remontent au 16e siècle. Un fonds de littérature grise (thèses, manuscrits, tirés-à-part) et de documents graphiques est conservé sous les cotes 8°doc, 4°doc et F°doc.

Quelque 1 660 titres de périodiques, français et étrangers, dont 200 « vivants », et un important fonds de publications de sociétés savantes, complètent la bibliothèque.


L'accès au catalogue informatisé (base Bibliothek) n'est actuellement possible que sur l'intranet du ministère de la Culture et de la Communication (services centraux, DRAC, services à compétence nationale). Les notices de périodiques de Bibliothek sont consultables par le catalogue collectif en ligne Sudoc.